Index des chroniques

Mises en avant

A
Adam et Eve
Age of Dinosaurs
Anonymous Rex
Anthropophagous (prochainement… ou pas)
Au pays de l’exorcisme

B

C
Cannibal Curse
Cannibal Ferox
Cannibal Girls
Cannibal Holocaust
Carnosaur
Crater Lake Monster (The)

D
Dinosaur Island
Dinosaures

E
Eddie: The Sleepwalking Cannibal
Et mourir… de plaisir

F

G
Ganjasaurus Rex
Ghouls (The)

H

I
Ile inconnue (L’)

J
Jurassic Attack
Jurassic Park
Jurassic Park III

K
King Dinosaur

L
Land of Death

M
Monde perdu : Jurassic Park (Le)

N

O
Oasis des tempêtes (L’)

P

Q
Quand les dinosaures dominaient le monde

R

S
Secte des cannibales (La)

T
Tumak, fils de la jungle

U

V

W

X

Y

Z

0-9

Publicités

Anonymous Rex

Mots-clefs

Titre original : Anonymous Rex

Réalisateur : Julian Jarrold
Avec : Sam Trammell, Daniel Baldwin, Stephanie Lemelin, Tamara Gorski, Alan van Sprang…
Durée : 85 minutes
Année de production : 2004
Origine : USA

Histoire : On les pensait éteint, mais pendant 25 millions d’années ils se sont cachés, ont observé, et attendu… Anonymous Rex fait la chronique d’une société secrète des descendants des dinosaures : des lézards intelligents, s’étant adapté à l’échelle humaine à travers l’évolution, et équipés de déguisements holographiques servant à masquer leur véritable identité afin de coexister avec les êtres humains. Deux Dino-détectives se retrouvent plongés dans un complot meurtrier visant à reprendre le contrôle de la planète des « singes »…

Ma chronique : Anonymous Rex n’est pas tout à fait un téléfilm, mais en réalité le pilote d’une série TV qui ne vit jamais le jour. La faute à une trop mauvaise réception du public lors de sa diffusion.
En ce qui me concerne, je dois dire que même si effectivement ce début de série est loin d’être exceptionnel, il a le mérite d’avoir provoqué chez moi un certain intérêt.

Dans le rôle principal du dino-détective, on retrouve l’acteur Sam Tramell, que les fans de la série True Blood connaissent certainement. À ses côtés Daniel Baldwin, l’un des trois frères d’Alec Baldwin. La ressemblance entre les deux hommes est d’ailleurs frappante !

Le scénario est plutôt original, et va (légèrement) lorgner du côté d’œuvres telles que Invasion Los Angeles (John Carpenter, 1988) ou encore L’invasion des profanateurs de sépultures (Don Siegel, 1956). Sauf que l’histoire est ici racontée du point de vue des créatures vivant cachés parmi nous, des dinosaures en l’occurrence. Je vous avais dit que ce n’était pas banal.

Après, je suis bien obligé d’admettre que les personnages et le mode de vie des dinosaures au sein de notre société ne sont que survolés. Mais comme dit dans l’introduction, on est seulement face au pilote d’une série TV. Je suis persuadé que l’univers qui nous est présenté, ainsi que les différents protagonistes, auraient été davantage développés si le projet avait été un peu plus loin.

De plus, ne vous attendez pas à un aspect science-fiction ou fantastique ultra présent, puisque l’histoire met surtout en avant l’aspect film de détective. J’ai trouvé, au demeurant, l’enquête plutôt intéressante à suivre. Sachez enfin que plusieurs touches d’humour ponctuent le récit et que le tout n’est pas toujours traité sérieusement. Et heureusement, car le résultat aurait certainement été ridicule autrement.

À propos de ridicule, le projet a beau dater de 2004, les rares effets spéciaux en image de synthèse sont assez ratés. Il est évident que le budget alloué à cette production devait être bien loin de celui dont a disposé Game of Thrones (je ne sais pas si vous connaissez). Ce qui explique au passage pourquoi on ne voit que si rarement les dinosaures sans leurs déguisements holographiques à l’écran.

Au final, on a là un téléfilm peu connu et réalisé avec peu de moyens, mais pas inintéressant pour autant et ayant le mérite de proposer quelque chose de radicalement différent des autres productions mettant en scène des dinosaures.

Autour du film :

  • Le film est l’adaptation du livre Casual Rex de Eric Garcia, second tome d’une trilogie de romans parus entre 1999 et 2004.

Blu-ray, DVD et VHS :
Anonymous Rex est disponible en DVD zone 2, mais uniquement en anglais.