Mots-clefs

Titre alternatif français : Terreur cannibale

Réalisateur : Umberto Lenzi
Avec : Giovanni Lombardo Radice, Lorraine De Selle, Danilo Mattei, Zora Kerova…
Durée : 93 minutes
Année de production : 1981
Origine : Italie

Histoire : Des étudiants en anthropologie se rendent en Amazonie pour étudier les mœurs des tribus cannibales. Sur place, ils rencontrent Mike et Joe, deux américains trafiquants de diamants et de cocaïne, ayant réduit des indigènes à l’esclavage. A la suite du viol et du meurtre d’une fille de la tribu, les cannibales se révoltent contre leurs tortionnaires. Ces derniers vont être soumis aux pires outrages.

Ma chronique : Troisième film de cannibales réalisé par Umberto Lenzi, après Au pays de l’exorcisme et La Secte des cannibales, Cannibal Ferox sort un an après le célèbre Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato. Le film s’inspire d’ailleurs fortement du chef-d’œuvre de Deodato, mais est-il autant réussi que ce dernier ?

En tout cas, j’ai trouvé que la partie du métrage se déroulant au Paraguay était bien mise en scène et possède une bonne petite ambiance, j’ai particulièrement apprécié la manière dont le film évolue après que l’on découvre que les membres de la tribu cannibale étaient en fait les victimes de Mike et non l’inverse. Je suis par contre beaucoup moins fan de la trame secondaire du film se déroulant à New-York et mettant en avant la copine de Mike et ses petits soucis liés à la disparition de ce dernier. Ces scènes ne sont pas bien passionnantes et provoquent donc plusieurs coupures malvenues aux mésaventures du groupe en prise avec les cannibales.

Du reste, ces cannibales en ont bien bavé avec le vilain Mike et, heureusement pour nous, ils comptent bien se venger de leur tortionnaire en le torturant lui et ses “amis” ! Nous aurons donc droit à plusieurs scènes chocs très réalistes, qu’il s’agisse des scènes de tortures ou de cannibalisme, grâce aux effets spéciaux de Gino De Rossi. Le monsieur a travaillé sur les effets spéciaux d’une bonne trentaine de films, dont trois-quatre sont plus ou moins connus des fans de films d’horreur : L’Enfer des zombies, Frayeurs, Le Manoir de la Terreur (aka Zombie 3), Piranha 2 – les Tueurs volants… Mais pour moi son travail le plus marquant reste celui qu’il a effectué sur Cannibal Ferox.

On retrouve de plus quelques acteurs assez bons ici, dont la tronche ne vous est peut-être pas inconnue puisqu’ils ont joué pour la plupart dans d’autres films de cannibales ou/et avec quelques réalisateurs (italiens) célèbres. Vous aurez par exemple sans doute remarqué Robert Kerman (Cannibal Holocaust, La Secte des cannibales) dans le rôle du lieutenant Rizzo, ou encore Giovanni Lombardo Radice (Demain l’apocalypse, Frayeurs, La Maison au fond du parc) dans le rôle de Mike “l’écervelé”.

Grâce à ses nombreuses qualités, Cannibal Ferox fait clairement partie du top des films du genre selon moi. Certes le film de Lenzi fait pâle figure à coté de Cannibal Holocaust sur pour ainsi dire tous les points, mais ce n’est pas pour autant qu’il est mauvais. Les amateurs de longs métrages gores seront en effet largement servis avec des scènes telles que l’énucléation, la castration ou la fameuse pendaison par les seins.

Autour du film :

  • La musique de Cannibal Ferox provient en fait d’un autre film de cannibales datant de 1980 et toujours réalisé par Umberto Lenzi : La Secte des cannibales.
  • Le film était banni dans 31 pays lors de sa sortie.

Blu-ray, DVD et VHS :
Cannibal Ferox est disponible en France aux éditions Neo Publishing depuis septembre 2005, et depuis octobre 2005 en coffret avec quatre autres films de cannibales chez le même éditeur.

Advertisements